DROMFit x WeSprint

 

WeSprint est un acteur spécialisé dans l’innovation dont l’objectif est de permettre la collaboration de l’ensemble des acteurs de l’innovation : entrepreneurs, experts, grandes entreprises, PME.

WeSprint est ainsi un « accélérateur » apportant aux startups, dès l’amorçage, des outils et des ressources destinés à accélérer leur développement, et notamment une expertise, un savoir-faire ; un réseau, un accès à des interlocuteurs d’expérience au sein de grandes entreprises, PME et ETI, des rencontres avec des investisseurs et une exposition médiatique.

WeSprint fournit l’ensemble de ces ressources dans le cadre d’un programme d’accélération d’une durée d’environ douze 12 mois (Dans notre cas).

A la fin de l’année 2018 j’ai rencontré Arnaud Laurent, co-fondateur de WeSprint et j’ai de suite accroché avec sa mentalité et son ambition. Arnaud est un réel compétiteur et n’a pas froid aux yeux devant un challenge de taille.

2018 a été une très belle année pour DROM Sport et 2019 s’annonce également comme une année à forte croissance. Après avoir rencontré son co-fondateur, Patrick Chekib ainsi que toute l’équipe WeSprint, je me suis dit que c’était le moment idéal pour rentrer dans ce programme d’accélération.

DROM a bientôt 6 ans, on s’est construit en réels autodidactes, seuls dans notre coin comme de vrais druides. Je ne le regrette absolument pas et je pense même que c’est souvent une étape cruciale pour une entreprise. C’est là qu’on fait ses premières erreurs, qu’on construit le début de son équipe et qu’on fait naître cette culture qui sera les fondations pour la suite.

C’est exactement ce qu’on a fait puisqu’on a aujourd’hui une équipe d’une dizaine de personnes, des process et une structure qui commence à se mettre en place, pas mal d’erreurs derrière nous et une forte culture qui s’est construite naturellement.

Ce qu’on attend de cette association avec WeSprint qui est rentré dans notre capital c’est :

  • De l’exposition et l’accès à un réseau professionnel que l’on a pas du tout aujourd’hui
  • De la structuration notamment sur le plan financier
  • Des compétences clés notamment sur le digital
  • Nous donner de la perspective, un regard stratégique, de l’expérience, et tout ce qu’il nous reste à découvrir

Toute l’équipe est super motivée, on est conscient que les choses ne vont pas se faire seules, qu’il va falloir, comme toujours, beaucoup de travail et de persévérance.

« Inspiration exists but it has to find you working » 

Au boulot!

 

DROMFit – My shit’s the bomb

West coast shit
My nigga-ish ways attract girls that used to turn they back
Causing me to yank they arm and pose like I would do them harm
Now I’m saying thank you cause they tell me
My shit’s the bomb
Xxplosive

A 28 ans je n’ai toujours pas réussi à réellement me définir. D’un côté tiraillé par l’affichage d’une forte confiance en moi et d’une addiction à la compétition. D’un autre une grande attirance pour l’humilité et le profond respect.

Serais-je un mélange des deux ? Est-ce vraiment compatible ? Réfléchir à sa personnalité et l’écrire sur un blog n’est-il pas le summum du narcissisme et de l’arrogance ? 🙂

Je ne sais pas mais j’avance en m’amusant et en découvrant ce que la vie me réserve.

J’en viens également à me demander ce qu’est DROMFit dans le fond. Une marque de plus qui se prétend cool ? Une marque de plus qui se prétend avoir les meilleurs produits ?

DROMFit se construit au même titre que ses druides se construisent et apprennent sur eux mêmes, apprennent de leur erreurs et de la vie.

Si tu me demandes aujourd’hui ce qu’on a dans le bide, voici ma version des faits :

  • Style & Elégance

  • Persévérance

  • Ambition

  • Sérieux mais ne se prend pas au sérieux

1. Le style et l’élégance car le sport est une fête, alors il faut se faire plaisir.
Quand on va à une fête on se met sur son 31, quand on va faire du sport on fait de même.

Un sportif qui travaille dur et qui réalise un geste dur, rare, recherché, c’est magnifique, c’est le début de l’élégance.
Un swing de Tiger Woods ça se déguste! Un lift de Mohamed Ehab, un contrôle d’Iniesta, un revers de Federer, un sprint de Bolt.

Des oeuvres d’arts que l’ont pourrait regarder en boucle toute la journée.

Un sportif qui se hisse parmi les meilleurs de l’histoire de son sport et qui arbore un style soigné et unique, ce n’est autre qu’une légende. (Federer, Lebron, Cristiano, MJ, Mohamed Ali, etc)
Le sport c’est la plus belle création de l’être humain, la moindre des choses ne serait-ce donc pas de pratiquer son sport en étant soigné ?

L’élégance et le style sont des points clés de l’univers DROMFit.

Ce décalage entre l’extravagance et l’humilité a par exemple donné naissance à la Collection Black Paradox.

« Le CrossFit présente un réel paradoxe. D’un côté le monde des pratiquants, convaincus que ce programme d’entrainement fait de mouvements fonctionnels constamment variés et pratiqués à haute intensité est un réel médicament mental et physique pour l’être humain.
De l’autre, le monde des non-pratiquants, convaincus que le CrossFit se résume à une bande de dégénérés qui aiment souffrir, crier et se rouler dans la saleté.
 
Le CrossFit présente une autre caractéristique paradoxale. L’extravagance vestimentaire et stylistique va à l’encontre de l’humilité omniprésente dans les Boxs de CrossFit.
Le style est réellement présent, des habits de couleurs, des tatouages, il y a une vrai recherche d’esthétisme dans le style.
Pour autant, chacun reste à sa place et respecte son prochain, personne ne juge son voisin, il n’y a pas de miroir pour se regarder et admirer le résultat de ses efforts. Cette extraversion qui cohabite avec cette profonde humilité est un paradoxe qui fait le charme de cette communauté.
 
Très dur mentalement et physiquement, pourtant tellement addictif. Le CrossFit est fait de paradoxes et c’est sûrement une des choses qui le défini le mieux. »

Collection DROMFit Black Paradox

Extrait de la collection DROMFit Black Paradox

  2.  La Persévérance.

QG0A9436

Des couleurs simples et sobres, des matières brutes, usées. Symboles de l’humilité, du travail et de la persévérance que chaque druide de DROMFit aime et respecte.

Brut et usé comme la conséquence de nombreuses répétitions, liées à l’effort et la persévérance.
La persévérance d’un athlète qui sacrifie beaucoup et qui n’abandonne jamais pour accomplir l’impossible. La persévérance de la maman qui malgré toutes ses responsabilités trouve le temps de s’entrainer, de garder la santé et d’être un exemple pour les plus jeunes.
La persévérance de quelqu’un qui a des problèmes de santé mais qui se bat coûte que coûte pour retrouver une bonne santé.
Chacun de ces combattants nous anime chaque jour. Ils nous motivent à créer du textile qui les rendra élégants et fiers.
Notre parcours a commencé en 2013, notre manque d’expérience nous a apporté bien des obstacles. Chacun d’entre nous a persévéré, même dans des moments où il y avait peu d’espoir.
La persévérance est dans l’ADN de DROMFit.

  3.  L’ambition.

17799951_10213054736149261_8522840318877459090_n

L’ambition de créer quelque chose qui ait du sens, quelque chose qui résonne bien après nous.

L’ambition de participer à l’aventure collective du CrossFit.

De part son oeuvre, Greg Glassman, le fondateur de CrossFit est un réel exemple pour nous, sa passion, sa persévérance, sa mission et son ambition nous inspirent chaque jour.

L’ambition de rendre élégants et performants des athlètes de haut niveau qui nous inspirent chaque jour et qui sacrifient beaucoup pour ça.

L’ambition de rendre élégants et performants les héros du quotidiens, les mamans héros, les gens qui se prennent en main, les gens qui se battent contre les obstacles de la vie, les gens qui participent à l’aventure collective et magique qu’est le sport, qui participent à la création de cette unité et ce partage qui est si enrichissant.

Small kids, big dreams. #YourDecision

  4.  Sois sérieux mais ne te prends pas au sérieux.

 

1804_InsideTheLeaderboard_s8ep08_Rotator

Sérieux car on aime faire les choses bien, sérieux car on veut être les meilleurs.

On ne se prend pas au sérieux car on garde à l’esprit qu’on se situe plutôt en haut de la pyramide de Maslow.
On assouvi des besoins que ne sont pas physiologiques, on fait plus du divertissement qu’autre chose, on veut faire plaisir aux gens, les faire rêver. C’est bien mais il y a des sujets plus sérieux dans la vie.

Sérieux car on s’entraine 5 fois par semaines, sérieux car on bosse dur, sérieux car on sort régulièrement de notre zone de confort.

On se prend pas au sérieux car le CrossFit est vu comme quelque chose de très sérieux, des mecs qui soulèvent des pneus, qui se mattent dans leur salle de bain et qui se la pètent. La réalité est bien différente, les OGs savent.

Notre ton décalé c’est justement pour être la contradiction de cette caricature qui peut être faite du CrossFit. Notre ton décalé c’est pour qu’on s’amuse un peu, ça change de la communication froide et formelle faite par la plupart des sociétés, non ?

On souffre et on rigole, on s’amuse et on partage, tout ça sans se prendre au sérieux.

DROMFit, #YourDecision

« Il était une fois, une équipe de jeunes druides situés dans le sud de la France.
Tombés dans le chaudron de potion magique du CrossFit en 2012, ils ne pouvaient plus décrocher de cet élixir.
Ils décidèrent alors de concocter eux même une potion secrète, DROMFit était né. »
`
DROMFit est une marque française qui développe et distribue du textile performant et stylé, destiné aux CrossFitters.
 
Créée en fin 2016 par de vrais passionnés, DROMFit a l’ambition de devenir la marque textile référence en France pour les CrossFitters.
 
Bienvenue dans notre univers.

TO BE CONTINUED 🧙

KCoulm

DROM, de 0 à 1

5 années se sont passées depuis que la société DROM a été créée, ne serait-il pas un bon moment pour regarder en arrière et faire le bilan ? (calmement)

DROM à la base c’est l’association de deux amis, tous deux passionnés par le sport et la performance, Sofian Bettayeb et moi même. Notre volonté c’est de concevoir et distribuer des équipements performants et stylé dans le sport.

Notre première initiative se passe dans le monde du Paintball, sport que je connais évidemment sur le bout des doigts avec mes 10 ans de pratiques.

2 ans après le lancement de la société, Sofian et moi décidons de mettre un terme à notre co-gérance, Sofian quitte le navire. Le rachat de ses parts a (enfin) été acté le 3 décembre 2018.

Les 3 premières années sont un peu chaotiques, on a 22 ans, on vit dans un grand appart’ qui fait office de stockage, bureau, colocation. Tous les plus beaux clichés de la jeune société ambitieuse sont réunis. La table de ping pong et les anneaux de gymnastique sont présents à plein temps au milieu de l’appartement.

On part de tous les côtés, on gaspille notre énergie dans tout et n’importe quoi mais on apprend à se connaître, on commence à former une équipe, à créer une culture.


Ces 3 premières années correspondent avec le pic dans ma carrière de joueur de Paintball, j’ai à ce moment là l’opportunité de jouer dans le championnat le plus relevé du monde, aux USA. J’y passe 2 à 3 mois par an. Je jongle entre la gestion de la société et ma carrière, inutile de vous dire qu’il est quasi impossible d’être bon dans les deux en même temps mais ça je l’ai su qu’après. ( 🙂 )

En 2017 je décide de mettre un terme à ma carrière et de me concentrer à 100% dans DROM. En 2006 quand j’ai commencé le Paintball c’était la chose qui me faisait sortir de mon lit, c’était la chose qui ne quittait jamais mon esprit, mon obsession.

En 2017 je me suis rendu à l’évidence, mon obsession était désormais tournée vers le développement de DROM et le Paintball était derrière moi.

Le Paintball a été une très bonne école pour DROM dans le sens ou les produits demandés sont très techniques, le marché est très très petit et dispersé. C’est des conditions dures mais quand on survit à ça et qu’on arrive dans un autre marché avec des skills et une équipe, c’est que du bonheur.

2017 est également l’année où j’ai décidé de tester DROM dans d’autres sports.
Le CrossFit et le E-Sport sont les deux nouveaux marchés sur lesquels on s’attardera de 2017 à aujourd’hui.

Le CrossFit c’est une méthode d’entraînement physique, fonctionnelle, variée et pratiquée à haute intensité, c’est également un programme de nutrition et une forte communauté. J’ai découvert ce sport en 2012 et je l’ai pratiqué pour me préparer physiquement pour le Paintball.

J’ai vu ce marché évoluer rapidement et j’ai beaucoup adhéré à ses valeurs et sa communauté. La majeur partie de l’équipe DROM s’est mise à faire du CrossFit et aujourd’hui, notre focus principal se trouve sur ce marché où l’on se prénomme “DROMFit”.

DROMFit  : Facebook / Instagram  

L’E-Sport quand à lui est un OVNI, on voit ce marché grandir de jour en jour et on se demande comment il va évoluer, on est encore à l’état d’essayer de le cerner, en tout cas on s’éclate à travailler avec cette nouvelle génération de sportifs.

Ace Esport : Twitter / Facebook

En 2018, notre Chiffre d’Affaire est réparti de la manière suivante :

DROMFit => 70% de notre CA

ACE  => 18 % de notre CA

DROM Paintball  => 12 % de notre CA

2018 a été une année de structuration, en début d’année je me suis dit que c’était vraiment la chose sur laquelle je devais progresser. DROM avait un bon potentiel mais mon manque d’expérience dans la gestion d’une entreprise et dans l’organisation du travail se faisait grandement ressentir.

En 2018 j’ai mis en place un système d’organisation que j’ai trouvé idéal pour notre profil et notre taille, c’est une organisation que j’ai trouvé ici.

L’idée est de décomposer l’année en 3 épisodes de 4 mois, de prévoir des réunions à chaque début d’épisode pour :

  • Faire le bilan sur celui d’avant
  • Brainstormer, apporter toutes les millions d’idées qui fusent dans nos têtes
  • Décider de la direction à prendre pour les 4 prochains mois
  • S’y tenir

Avec un an de recul je me rends compte que ce système a été un game-changer pour nous. Ça nous a permis de nous concentrer sur un cap précis, ça nous a empêché de nous disperser et de prendre des décisions hâtives.

Ces 5 premières années ont été extrêmement difficiles, je me suis à plusieurs reprises trouvé dans des situations délicates, provoquées par mon manque d’expérience et ma mauvaise gestion. Des personnes de ma famille m’ont soutenu dans mon projet, ont cru en moi et je ne les remercierai jamais assez. En 5 ans j’ai également un peu vieilli, j’ai maintenant 28 ans et je suis un peu moins con qu’il y a 5 ans. (D’après mes calculs)

Que dire des mes druides qui ont connu tous ces problèmes mieux que quiconque, qui ont vu leurs salaires baisser puis augmenter et même parfois disparaître. Ils m’ont fait confiance et on a bravé ensemble la tempête.

Ma plus grande fierté de ces 5 premières années c’est d’avoir réussi à faire adhérer des gens extraordinaires à mon projet, de les rallier à ma cause et d’en faire pour certains mes nouveaux associés.

Les 5 nouveaux associés de DROM Sport

J’ai le sourire en voyant arriver chaque personne au boulot, et ça pour moi ça n’a pas de prix.

Je suis également très fier d’avoir créé une véritable culture d’entreprise où l’on se fait confiance, où l’on se donne de la liberté pour mieux performer et où l’on s’amuse en travaillant. Cette culture de bienveillance, de confiance et de bonheur je ne la changerais pour rien au monde.

En 2018 DROM c’est 500K euros de CA HT (325K en 2017), une société rentable, 7 salariés, 25K pièces de textiles vendues en 12 mois.

Encore beaucoup de choses à apprendre et à mettre en place, 2019 annonce de belles perspectives et de beaux projets.

Merci d’avoir lu, à plus dans l’bus!

#From0to1 #RoadTo100 #VivementLundi

Kevin

It’s been hell of a ride

Back when I was 13, I found out about competitive Paintball, for 9 years straight, all I dreamt about was playing for Moscow RL until it became real.

Amazing french people helped me to reach my dream but I already talked about them in French so here I’ll be mentioning the non-french ones who helped / marked me along the way.

2013Puget_058

Firstly, let me explain why I am done with competitive Paintball as a player.

The main reason is quite simple, I have slowly but surely lost the burning passion which took place in my heart during the first 10 years of my career.

1911665_832991396731122_8600541814062913285_n

It’s been a couple of seasons I feel like I am not investing myself enough in the sport as a player. I am still able to compete at the highest level because of the 10 years of work behind me but I don’t like this situation at all and I am obviously not improving anymore.

I think the main reason for my passion to go away is the disappointment given by the leaders of the Paintball community.

Since I have started Paintball, the sport has only been going down and down and down. In my mind, this is explained by a huge lack of leadership, ambition and vision by the people who have been running the sport for the last 10 years.

They are hurting each of us and they actually killed me as a player.

I don’t want to make these sacrifices anymore because I don’t feel supported, I don’t feel we are going somewhere, I don’t feel recognized as a sport athlete in this place.

10926309_634280476676532_393951179866306093_o

I think I may regret this decision in the future but as of now it’s what my heart dictates me. At my best I would dare ranking myself around the 30ish best players in the world. I am confident that with a lot of passion, a few years and lot of work I would have been able to sneak a few spots in the ranking. But I don’t want to get there, as sad as it sounds in my own ears.

12086757_1095613637117559_302049056_n

I have a huge respect for the top players of the world who sacrifice everything for nothing but the love of the sport; it has been such a pleasure battle with you guys for these couple of years!

Here is what the current top 5 players in the world look like for me (I put them randomly as I can’t decide who is 1, 2, etc).

–       Justin Rabackoff

–       Alex Goldman

–       Konstantin Fedorov

–       Alexander Berdnikov

–       Archie Montemayor

Big respect to these dudes, real professional athletes who fought their way to the top and still have the love from day 1.

13000274_994294247320873_8671396021795017622_n

Along my journey I have had the chance to meet some quite amazing people, here are a few of them:

–       Kovar Mykel, one of my best friends in the sport, amazing human being, generous and kind, started from the bottom now he is where he is. I did my first pro year with him for RL, memories forever!

–       Yarber Blake, I seem to like the nicest people. 🙂 Blake is known for being the best dude in the game, life lover, simple guy but so special. Love him!

–       All of the BKIT guys, I feel so lucky to have been able to share moments with them, their story goes beyond words. They treated me as family although I struggled with my french VISA. 😀

Ryan, Dixon, Grayson, Archie. Thanks for hosting me and taking care of me. Colt thanks for being who you are. Derrick, thanks for your constant smile and hunger for life. Billy thanks for being a fast & fat Italian baller. 😉

–       Although I have met poor leaders, I have also met Alex Martinez who is one of the most inspiring people I have ever had the chance to chat with. He taught me a lot and it will resonate in my mind for long!

–       Very special thought for Kirill Pridhini, huge lover of the sport. Kirill was here when Paintball was at its best. He is still here now, 15 years later, with the same passion, determination and hunger. Not many people are capable of coming back at such a level after the injury he has got. Baller!

–       Many thanks to the whole RL organization; they are the ones who gave me the opportunity to play at the pro level. Big respect for all the RL players who practice hard for not so much but the love of the game. Keep fighting!

And keep watching Smotrov, since I saw him when he was 16 years old in Moscow I predicted he would become top 5 in the world at some point.

12274588_10154038010894776_6290261423526297537_n

Today, for me, the challenge of building a company has overcome the love of living the Paintball life. I don’t regret one bit of it. It was my first successful experience in my life; it’s been a very difficult ride, which taught me so much.

I am now going to use this strength for my next venture: DROM.

So long brothers. Peace & Love.

KCoulm

A plus dans l’bus.

Salut les fous,

A priori, Chantilly 2017 sera mon dernier tournoi majeur dans le Paintball. “A priori” car on ne sait pas de quoi l’avenir est fait, en tout cas la situation est très claire dans ma tête.

Après 12 ans de Paintball, j’ai simplement décidé de passer à autre chose, de mettre toute mon énergie et ma passion ailleurs, comme je l’ai fait, il y a 12 ans dans le Paintball.

Si Tonton en a besoin, je jouerai le CFE l’année prochaine, ça sera ma thérapie pour décrocher “doucement” car j’ai vu plus d’un couillon replonger. 😉

20157823_1515981018462407_2681294574135675872_o

 

Que dire de ce voyage qui fut plus qu’extraordinaire ? Dur de résumer ça en quelques mots, en tout cas je ne regrette pas une seule seconde ni un seul sacrifice.

Je vais essayer, ci-dessous de faire un clin d’oeil à toutes les personnes qui m’ont marqué dans cette aventure, celles avec qui j’ai plus partagé que d’autres.

Yann Coulm – Évidemment, celui qui m’a mis le pied à l’étrier et qui m’a mis plus d’un coup de pied au cul, celui qui m’a appris une façon de jouer, une mentalité, l’art de la rigueur, du travail et du rationnel. Une technique qui m’a ouvert des portes sur beaucoup de choses.

John Fura – Mon mentor et mon conseiller, l’homme de l’ombre qui a toujours su me dire les mots qui m’ont remis dans le droit chemin.

Ces deux voyous 😉 m’ont dit des choses qui résonnaient encore dans ma tête, 11 ans après quand j’étais seul, perdu au Texas au milieu de 10 Américains. Ils m’ont mis un rêve en tête et ils m’ont appris à avoir la tête plus dure que dure. Merci!

Cyril Job – Évidemment – L’homme à qui j’ai brisé le coeur en prenant une décision difficile dans ma vie mais qui m’a pardonné car c’est un grand monsieur, celui avec qui j’ai eu des conversations sur le terrain comme je n’ai eu avec personne, celui qui ne ressemblait à rien mais avec qui je voulais toujours être sur le terrain pour son envie de gagner. Un athlète de haut niveau et jeune papa de 40 je sais plus combien, bref on va dire 50. ^^

Romain Pouzet – Pour sa spontanéité, son humour et sa folie, pour les centaines d’heures passées ensemble, à s’aimer et à se détester. Pour sa transition dans le Crossfit et sa détermination, de la qualité à venir!

Cedric Caroff – Pour la poubelle remplie d’eau qu’il a prise en allant au corner avec l’EDF et pour les vidéos ou il essaye de nous faire pipi dessus dans la chambre de l’hôtel.

Virgil Périlleux et Stéphane Delière – Mes deux copains chienchiens de voiture avec qui j’aurai des souvenirs en tête toute ma vie, avec qui j’ai parcouru des 10aines de milliers de kilomètres à la quête de l’impossible. Ces 2 ptits gars habitent à 1 et 10 minutes de chez moi et on s’est retrouvé en finale contre Dynasty, ensemble, accompagné de Yann (même toit) et Maxime Gravalon (10 minutes). Juste énorme.

Moana Mounier – La première star que j’ai rencontré à Montpellier à 15 ans :p Son sourire, sa passion, son envie, je ne les ai jamais oublié et j’ai même pensé à ça dans les moments difficiles! La vrai Tahiti attitude.

20229492_1515981421795700_4118925955234223339_o

Moana Dubray – Pour sa force de caractère et sa ténacité, un spécimen pour ceux qui le connaissent.

Christophe Gomez Garrel – Pour sa banane éternel et sa gentillesse, son insouciance sur le terrain m’a rendu fou plus d’une fois et m’a beaucoup appris.

Les frères Parra – Pour leur passion évidemment, des grands personnages du Paintball français qui m’ont toujours suivi de près où de loin, qui ont toujours eu le mot gentil, celui qui fait le plus plaisir venant de pareils mordus.

Franck Chambon – Pour les moments incroyables passés ensemble, les finales gagnées mais aussi pour son caractère, dur et particulier mais aussi celui des grands champions.

Maxime Gravalon – Que dire de cette souris fragile, comme mon petit / grand frère (à déterminer), ce p’tit gars a subi une grosse blessure dans sa carrière et tout le monde le voyait fini, il s’est battu et est revenu à un niveau supérieur qu’il était initialement ce qui lui a permis d’intégrer Tonton puis l’EDF. Bravo!

Loic Voulot – On a pas toujours été copain ou du même côté mais quand on s’est vraiment rencontré on s’est rendu compte qu’on était tous les deux du même côté, celui des mordus par le sport. Le talonneur du Paintball, le vrai, celui que personne ne connaît mais qui fait un taff incroyable sans parler de sa double compétence d’éduc de colos (voogle.news).

Pascal Hausser (Lahyene.biz) – On s’est rencontré dans un van qui allait en Allemagne direction la finale CPL pour notre premier tournoi en pro alors que Pascal était à l’époque spécialisé dans la lavande. Nos chemins se séparent et se re-croisent en tant que joueur / coach, on se cri souvent dessus mais c’est pour la bonne cause! C’est pour moi le meilleur coach dans le Paintball actuellement et il a encore beaucoup à apprendre! 😉

Axel Gaudin – Que dire ? On travaille ensemble, on WOD ensemble, on tire sur les méchants ensemble. Axel est une force de la nature, une bombe à retardement qu’il faut constamment canaliser, j’adore être à ses côtés sur le terrain, un grand champion!

Fabrice Tavarez Colombo – Là il me faut une page blanche tant j’ai à dire.

Tava c’est une rencontre extraordinaire pour moi dans ma vie, c’est une des personnes qui m’a le plus appris sans qu’il n’essaie de m’apprendre quoi que ce soit.

Sa passion est juste démesurée, son parcours incroyable. C’est un jeune gars qui en veut et qui a des valeurs, qui est simple et bon. Généreux à souhait sauf quand il s’agit de compter les Kills.

13 ou 14 ans de Paintball pour aller décrocher sa première victoire NXL, en boitant, avec la rage.

Un exemple pour moi!

Cet enfoiré m’a filé ma prochaine seringue (le squash). Bravo Tava “The Artist” AKA  Ashour du Paintball.

El Padré Gaudin – Pour sa gentillesse et sa passion pour les gens!

Merci également à tous ces gens qui m’ont aidé, poussé, appris des choses, ces gens qui ne viennent pas du même milieu que moi, n’ont pas le même âge, etc mais qui m’ont aidé à me construire dans ma vie :

Maurice van den akker et Valérie Attanasio, Pierre Maillot et Marie.

Toi que j’ai oublié et qui a envie de m’insulter, fais le en commentaire et je te rendrai la pareil! 😀

Je ne m’en vais pas loin, je reste dans le milieu sachant qu’une de mes préoccupations premières est le développement de DROM Paintball et de DROM Sport.

Merci à tous pour tous ces moments partagés sur et en dehors du terrain, la bise!

PS : Je ferai un deuxième article pour faire un clin d’oeil aux non-français qui ont fait parti de mon parcours.

Peace.

KC

20157888_1515982175128958_575267768396864601_o

All three awesome shots are from : Nin.a.nna Pictures

La relève du Paintball français

Récemment, alors qu’on était en voiture direction l’entrainement avec Axel « Racaillou » Gaudin, Maxime « Souris » Gravalon et moi même, on a eu une discussion sur les jeunes qui allaient prendre notre place d’ici quelques années.

Je me suis dis que ça pourrait intéresser du monde de savoir ce qui se dit dans nos coulisses.

17973681_1406873669392245_3249758902647653049_o

 

Ça fait maintenant plusieurs saisons qu’on attend le nouveau jeune qui vient bousculer l’ordre établie.

Le nouveau jeune qui nous fait trembler et qui veut nous prendre notre place.

Axel aime bien dire : « Ils ont pas faim ces jeunes ».

Du haut de nos 23/26 ans, on parle comme des retraités qui se claquent une partie de boules, on se remémore nos jeunes années. Quand on a débarqué avec la bave aux lèvres. On a parfois l’impression de ne plus voir ces jeunes qui étaient nous même il y a pas si longtemps que ça, je pense que c’est un biais cognitif mais je me permets tout de même de soulever la question.

IMG_4116

Qui sera le 5 Maj’ chez Tonton dans 5 ans ? Cyril Job ?

Oh les jeunes, énervez-vous. 44 ans et il vous prend votre place chez Tonton ?

Pardonnez ma vulgarité mais je cite Racaillou : « Non mais il faut leur dire à tous ces jeunes qu’ils se font c****dessus par Job ». 

XD

IMG_4181

Thomas Mirmont ? L’ancienne étoile filante qui est monté très haut très vite, qui a fait un retour sur terre comme un crash d’avion et qui se reconstruit doucement ?

Benjamin Boniol ? Un énorme potentiel pour le Paintball français mais qui a l’air tendre comme une Knacki Ball bloquée dans le micro onde ?

Florian Geoffroy ? Qui a un fort potentiel mais qui n’a encore rien prouvé en CPL ni en CFE.

Tanguy Coillot ? Malheureusement il n’évolue pas dans le CFE ni en CPL donc je ne le vois pas assez jouer.

Karl Plisson ? Garçon très talentueux et avec la tête sur les épaules, à suivre de près d’après moi!

Peter Anfossi ? Benjamin Castanier ? Ludovic Gorzerino ? Auguste Guiter ? William Dunesme ?

Comme dirait le poto Brassens : « Moi, qui balance entre deux âges, Je leur adresse à tous un message ».

Messieurs, si vous voulez prendre la place d’un Tonton il va falloir vous battre, cette place ne vous sera jamais servie sur un plateau. Seule une motivation sans faille pourra vous permettre d’accéder au sommet du Paintball français. Ayez confiance en vous, assumez votre ambition, on vous attend de pied ferme.

La bise, peace.

KCoulm

Trouver un sponsor pour son équipe. Rêve ou réalité ?

Question que j’entends souvent, question que tout le monde s’est posé au moins une fois, voici mon avis sur la question.

Dans la vie, rien ou très peu de choses sont données, quand ça vous semble être donné, méfiez vous!

Dans le sponsoring c’est pareil, ne demandez pas quelque chose à quelqu’un si vous n’avez rien à lui donner. J’enfonce des portes ouvertes mais je le fais exprès car très souvent je rencontre des profils du genre :

« – Bonjour on est 4 copains, on joue au Paintball et on voudrait être sponsorisé pour jouer gratuitement ». 

#CoolStoryBro

Moi j’aimerais voir la finale de la Champion’s League, le PSA de El Gouna, avoir un court de Squash vitré dans mon jardin et un kiné privatisé. Quelqu’un me sponsorise ?

swx0xc

La question est donc la suivante :

Qu’est-ce que nous (petite association de Paintballeurs) pouvons apporter et à qui ?

Un pouvoir d’achat groupé!

Si vous êtes une association de 15 joueurs et que vous organisez une repas annuel avec les copines, sachez que vous représentez un pouvoir d’achat intéressant pour des gens. McDonald’s ne va pas vous faire la court mais je suis sûr qu’on peut trouver une combine.

Disons que vous allez être une vingtaine à dépenser une vingtaine d’euros une fois par an. Cela représente un chiffre d’affaire de 400 euros. Vous pouvez donc démarcher des restaurants de la manière suivante :

Cher restaurant adoré,

Nous adorons votre nourriture et votre ambiance, nous sommes une jeune association de sport et nous organisons un diner annuel (400 euros de CA estimé).

Si vous nous donnez 300 euros de sponsoring.

Nous nous engageons à :

  • Organiser notre diner annuel chez vous, et puis si c’est toujours aussi bon, certains reviendront avec leur familles / amis à coup sûr

  • Répandre un bouche à oreille local positif à votre égard

  • Mettre le logo de votre enseigne sur nos Jerseys de Paintball personnalisés

Si il vous dit non, vous lui dites que vous allez dans le restau d’en face. 🙂 A savoir que pour le restaurateur, ces 300 euros seront déduits de ces charges, il sera donc moins imposé.

Idéalement il vous faut un petit dossier sur le fonctionnement de votre association, le nombre de membres, le fonctionnement, les budgets, challenges à venir, actualités etc.

Mettre vos jerseys en avant peut être séducteur, pour ça, il faudra que votre maillot ait un style clair, un design propre et attrayant. Cela reflètera du professionnalisme et combattra les préjugés que peut recevoir le Paintball sportif.

En résumé, ne cherchez pas midi à quatorze heures!

  1. Faites quelque chose qui vous ressemble, ne perdez pas de longues heures à faire un dossier qui va rester au placard
  2. Ecrivez sur un papier les choses que vous pouvez apporter en tant qu’association
  3. Ciblez les entreprises qui peuvent réellement être intéressées
  4. Sortez de votre zone de confort et allez les rencontrer / appelez les

Au boulot!

La bise, peace.

KCoulm