Le Momentum

Cette saison j’ai eu la chance de faire immersion dans un groupe 100% Américain, basé à San Antonio : X-Factor.

L’équipe m’a proposé en fin de saison 2015 de les rejoindre, c’était une belle opportunité pour moi mais aussi un choix difficile, celui de quitter l’équipe qui m’a permis d’évoluer sur le circuit Américain pendant 3 ans, RL Moscow.

Cette nouvelle aventure est extrêmement enrichissante pour moi, d’un point de vue sportif mais aussi du côté humain.

Jouer dans une équipe Russe / Européenne sur le sol Américain n’a rien à voir avec l’immersion complète dans une équipe Américaine.

 

Une des choses qui m’a le plus marqué depuis mon arrivée dans ce nouveau groupe à la culture totalement différente c’est le niveau de spiritualité qui est mis dans le jeu. Etant une personne ultra rationnelle et en plus de ça, Français, c’était un aspect qui m’était clairement inconnu.

Enfin, comme tout le monde je disais savoir que les Américains avaient l’amour de la gagne, étaient des mauvais perdant, mettaient du coeur à l’ouvrage et quelques autres préjugés pas toujours faux.

 

Pour moi, on s’entraine, on se prépare, on vient le jour de la compétition, on s’échauffe, on se concentre, on joue. Si on est meilleur on gagne. Si on est moins bon, on perd.
J’parie que ça vous parait plutôt évident comme réflexion. Pas pour un Américain.

 

Il manque un ingrédient crucial pour eux : la spiritualité.

La croyance de la victoire, la connexion qui est faite entre chacun des joueurs via la confiance, l’énergie dégagée par chacun.

Un Pitt Area Européen / Russe est réputé pour être calme et organisé.

 

Un Pitt Area Américain est tout sauf calme, il vit au rythme de la tempête, au rythme du Momentum. Il est dans l’excès de joie, dans l’excès de haine, dans l’excès tout court.
La positive attitude y est une règle mais les montagnes Russes une réalité.

 

Il est arrivé à plusieurs reprises que notre Coach nous dise à la fin d’un match que notre Pitt Area manquait cruellement d’énergie.
Ce qui est fort c’est que j’ai 2 coachs, un avec mon équipe Française et un avec mon équipe Américaine. Ca me permet donc facilement de pouvoir comparer les styles, et la différence est flagrante.

 

Pour un Américain, sur le terrain il y a constamment un objet qu’ils appellent « Momentum ».

Je n’ai pas trouvé de mot équivalent en Français alors je vous ai mis un extrait de Word Reference.

Capture d’écran 2016-08-17 à 15.01.53

 

D’après eux, il n’y a qu’un seul Momentum sur le terrain et c’est à vous de le mettre de votre côté. Et ceci ne se fera pas tout seul.

D’après eux, le Momentum c’est ce qu’il y a de plus important. Vous avez beau vous être bien entrainé, bien préparé, si le jour J vous n’êtes pas dedans, vous n’avez pas d’énergie, vous êtes « flat », vous n’aurez pas le Momentum avec vous et vous allez perdre.

C’est, et de loin, l’élément le plus important pour eux.

 

J’ai beaucoup d’exemples de ces moments où le Momentum a été un acteur clé du match, les deux que j’ai en tête sont assez frais.

 

Le premier c’est justement avec Xfactor pour mon deuxième tournoi avec eux à Dallas.
On joue San Diego Dynasty, on est mené 5-2. Dynasty est surement l’équipe qui met le plus d’effort pour capturer le moment et le posséder. Ils nous rentrent dedans dès le début du match, on est sonné, ils sautent partout, entonnent le mythique D-Y-N-A-S-T    YYYY.

Ils nous écrasent psychologiquement, ils nous montrent qu’ils sont chez eux et qu’ils ne nous laisseront pas respirer, que ce moment leur appartient.

La réaction d’Xfactor est claire, combattre cette mauvaise passe par de l’énergie, des cris de motivations, des « pep talks ». Le moment qui fait la différence c’est le point suivant, Colt Roberts fait un « move » incroyable dans le centre, débloque la situation et gagne le point.

Notre Pitt Area est en feu, ça ressemble à une tribune d’Ultra dans le vélodrome.

Dynasty est abasourdi, ils essayent toujours de s’imposer, de faire du bruit de mettre de l’énergie mais on sent que ça perd de la vitesse. La confiance s’efface, doucement et surement. Du Côté X-factor, au contraire, elle se construit.

On gagnera ce match 6-5 et toute la remontée illustre parfaitement ce combat spirituel et psychologique entre les deux équipes.

Un deuxième moment marquant pour moi cette saison, la victoire en finale à Londres contre Edmonton Impact, 7-6 en Overtime après avoir été mené 5 – 1 contre la meilleure équipe du monde depuis plusieurs saisons.

Au moment où on est mené 5 – 1 on a aucune solutions, on est sonné, voire KO. La seule chose qui peut casser cette dynamique c’est un changement de rythme, un changement de Momentum radical.

On décide de prendre énormément de risques au Break, ça paye, on fait des Moves spectaculaires, le public apprécie et fait du bruit.

Le point suivant c’est quasiment la même chose, à chaque point un joueur de Tonton fait un Move spectaculaire ou une action audacieuse qui a de la réussite. En deux points on a réussi à renverser la tendance.

On était mené 3 – 5 mais on avait repris les rênes du matchs et tout le monde le savait, eux et nous. Le public avait fait son choix et mettait une ambiance électrique.

A ce moment là Pascal Hausser, notre coach nous donne la consigne suivante : « Les gars, faites ce que vous voulez sur le prochain point, ce que vous sentez, quoi qu’il arrive, ça va marcher ».

Au bout de 11 ans de Paintball je découvre un tout nouveau chapitre du sport, je découvre à quel point un match peut être gagné ou perdu seulement sur l’aspect psychologique.

Ca faisait 3 ans que j’entendais les Américains se crier dessus en se disant « Don’t be flat » et je me répétais que c’était débile.

Albert Einstein — ‘The more I learnthe more I realize how much I don’t know.’

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s